Catégories
beignet briochesetcie foodies makala mardi gras

Beignets Mardi gras ou la théorie du Makala

Dans 2 jours c’est mardi gras: esprit du carnaval, serpentins et cotillons. Mardi gras, populairement, c’est aussi le jour où l’on déguste les fameux « beignets de carnaval ».

J’ai décidé de vous faire partager une recette traditionnelle de beignet de chez moi communément appelé « Beignet Makala ». Chez moi, le makala est souvent vendu par une femme d’âge mûr appelée « Mamie Makala » dans une échoppe nommée « beignétariat ».

A mon arrivée en France, j’ai eu la joie de pouvoir les retrouver sous le nom de « Croustillons hollandais » (d’ailleurs je n’ai toujours pas vu ce qu’ils avaient d’hollandais…). Quand j’en ai eu marre d’attendre qu’une fête foraine pointe son nez pour les déguster, j’ai appris à les faire avec ma cousine qui m’a montré le fameux tour de main pour avoir des beignets bien ronds.
Ça à l’air facile comme ça mais c’est une recette qui se fait à l’oeil. Dans la cuisine africaine les assaisonnements se font beaucoup au goût et à la texture. Pas de verre doseur ni de balance, juste l’oeil et le toucher! Alors j’ai du peser tout les ingrédients pour pouvoir proposer une recette que vous pourrez reproduire chez vous sans problème. Tout d’abord chez nous les beignets se font en très grosses quantités, j’ai donc adapté la recette.   
Ingrédients pour 4 personnes:

400g de farine
630 ml d’eau tiède
5g de levure de boulanger sèche ou 10g de levure de boulanger fraîche
40g de sucre
7g de sel
Dissoudre la levure dans une peu d’eau tiède, remuer et laisser reposer 10 min. Dans une grande terrine mettre la farine, la levure et le sel, ajouter le reste d’eau tiède progressivement. Mélanger avec un batteur électrique (sinon pour plus d’authenticité vous pouvez battre la pâte avec la main!). Recouvrir de film plastique et laissez lever au moins 3h dans un endroit chaud (à coté du radiateur par exemple). La pâte doit avoir doublé de volume et être élastique.
Faire chauffer de l’huile dans une casserole à bord haut (oubliez la friteuse!). Le niveau d’huile doit être suffisamment haut pour que les beignets puissent flotter. Avec une cuillère à soupe, prendre un peu de pâte et la mettre dans l’huile bouillante, le beignet doit tomber dans le fond et remonter aussitôt. Si ce n’est pas le cas, cela veut dire que l’huile n’est pas suffisamment chaude. Laissez cuire jusqu’à ce que les beignets soient dorés. Égoutter sur du papier absorbant et saupoudrez de sucre.

On peut les manger nature ou accompagnés de bons et succulents haricots rouges en sauce ( le fameux B-H). Il existe également une version à la banane qui est également très prisée, pour cela rajouter une banane écrasée dans la pâte.

Pour les petite curieuses, une vidéo qui montre comment on le fait traditionnellement au Congo.


Pour les amoureux de carnaval, je vous conseille « Orfeu Negro » de Marcel Camus, ce soir à 20h35 sur France Ô. Le mythe d’Orphée et Eurydice revisité et transposé dans les favelas de Rio pendant le carnaval  sous fond de Bossa Nova et de Jazz.  Indémodable, il n’a pas pris une ride…

Ps: merci à Corine (avec un seul « n ») son aide précieuse pour les photos.
Elizete Cardoso – Manha De Carnaval

0 réponse sur « Beignets Mardi gras ou la théorie du Makala »

je fais les miennes à l'instant avec de l'haricot en prime , miam miam et j'aime bien la vidéo très explicite qui complète ta recette

je suis bamiléké, mais les makala sont les makalas partout lol, sinon les miens commencent aussi à être célèbre dans ma famille mais j'avoue que la cuisine d'une maman est toujours spéciale! j'irais jeter un coup d'oeil sur tes blogs!

ps: Pour les hollandais ben ils n'ont les haricots!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *